18/04/2008

Le temps.


Etrange, cette notion du temps qui passe, vite, trop vite, lentement, pas du tout. L'homme a inventé pléthore d'instruments sophistiqués et de plus en plus précis pour le mesurer le plus exactement. De quoi passer le temps. Et puis un jour...
Vous vous éveillez et vous jetez un coup d'oeil à votre réveil-matin. Arrêté à minuit ! Vous jurez un bon coup pour masquer l'angoisse du retard et les désagréments concommitants. Vite, vérifier sur un autre engin de torture, l'horloge du salon : les aiguilles bloquées, elles aussi, sur minuit. Est-ce un mauvais rêve ? Reste la cuisine et sa pendule qui fait un bruit de marteau piqueur. Ce n'est pas vrai ! Elle itou... Après vérification des montres traînant sur les meubles, vous vous rendez à l'évidence : rien ne marche !
Idée géniale, l'horloge parlante :
- Au troisième top, il sera exactement... au troisième top, il sera exactement... au troisième top...
Vous coupez la communication et devenez tout logiquement fébrile. La radio, la TV... en panne. Il y a un os quelque part. Que se passe-t-il dehors ?
Dans la rue, les badauds, les commères, les enfants, cloués sur place, ont tous le nez en l'air. Toute la circulation est bloquée dans un immense  embouteillage. Plus rien ne roule et les conducteurs, chauffeurs, les yeux au ciel comme tout le monde. Il n'a pourtant rien d'exceptionnel, ce ciel. Il fait beau, le Soleil brille... Houlà, la journée est bien avancée. Ai-je dormi si jongtemps ?
Surpris par ce comportement général, j'aborde une dame que je juge moins stupide que le commun du troupeau. Elle n'est pas désagréable à regarder, ce qui ne gâche rien.
- Bonjour, Madame. Désolé de vous déranger mais je ne vois pas ce que ces personnes qui nous entourent regardent si intensément. Pouvez-vous m'éclairer ?
- Pas longtemps que vous êtes tombé du lit, vous !
- Je ne vous permets pas...
- Pointez le Soleil au lieu de vous énervez.Vous ne constatez rien d'anormal ?
- Ben... Non. La journée me semble bien avancée.
- Non, Môsieur; le disque solaire s'est montré il y a une heure, à  l'Ouest. Je l'ai vu de mes propres yeux.
- Mais...
- Comme vous dites !
Et me voilà, moi aussi, comme tout le monde, le nez dans les nuages à affronter l'astre du jour. Pas possible, il s'est gouré de sens. Non, lui, il s'en fout ! C'est la Terre qui...
Les individus incrédules sont tendus, crispés, apeurés. La  panique couve. Il y a de l'électricité dans l'air. A la moindre étincelle... Et chacun sait que les mouvements de foule sont imprévisibles. Déjà des prêcheurs et escrocs de tout poil haranguent des groupes prêts à avaler les pires âneries, balivernes, mensonges. Heureusement, de bonnes âmes s'essaient à expliquer l'inexplicable. Pendant ce temps les pickpockets subtilisent quelques portefeuilles, montres, bracelets ou autres gadgets : le genre humain et son sens pratique...
Et soudain, la rumeur salvatrice : si la Terre tourne à l'envers, nous allons rajeunir, les enfants retourneront aux cellules reproductrices d'origine,  les morts vont ressusciter (la belle-mère aussi : c'est moins drôle), le mari violent, la femme infidèle auront disparus, les malheurs et désenchantements seront devenus inexistants... Bref, toutes nos conneries d'antan : effacées, oubliées, nulles et non avenues. Et après ? Après, on verra...
Que la Terre tourne sur elle-même dans un sens, dans l'autre, par à-coups, pas du tout, le temps lui, avance et se déroule inexorablement. Allez expliquer cela aux gens sans risquer de vous faire lyncher ! Rien n'est plus ingrat que de dissuader les humains de croire en des chimères, utopies, illusions et de s'en faire une certitude, une philosophie, une religion.
- Pourquoi ? M'objecterez-vous.
- Parce que la bêtise des hommes est divine... puisque sans limite ! Vous ne le saviez pas ?

10:36 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Réflexe en cours de lecture du premier paragraphe : jeter un oeil à la jolie pendule dans la colonne de droite. Ouf, il n'est pas minuit...
Joli texte, grande conclusion.

Écrit par : DdM | 18/04/2008

enfin je t'ai retrouvé et verrouillé sur mon blog pour ne plus te perdre.
Moi j'aimerais bien revenir en arrière, avant ma naissance, et n'être pas née, je serais dans le nulle part, sans soucis, sans chagrin, sans rien faire, juste à regarder....le temps passer.
gros bisous
Laura

Écrit par : Laura | 21/04/2008

Les commentaires sont fermés.