10/04/2008

L'imprimante.


- Bonjour Papy. Tu vas bien ? Je ne te dérange pas ?
- Mmmh...
- Dis, tu pourrais tout de même me répondre. Je ne t'ai rien fait. Tu n'arrêtes pas de râler ces derniers temps...
- Oui et je suis toujours de mauvais poil. Je râle si je veux, quand je veux. Nous sommes en démocratie ! Avec ou sans le NVA, milliardidju !
- Si tu le dis. Moi, ta politique de nases... Je peux utiliser ton ordinateur ?
- Heu...  Attends... oui, si tu fais gaffe.
- J'y vais... tu me connais.
- Précisément.
Delphine a allumé l'ordinateur. Tiens, je n'entends pas ronronner la nouvelle imprimante... Etrange.
- Papy...? Papyye...?

- Qu'est-ce qu'il y a encore. Ne crie pas ainsi ; je ne suis pas sourd.
- J'ai un problème avec l'imprimante.
- Mais qu'as-tu encore trafiqué ?
- Sais pas moi. Je l'ai mise en route, c'est tout. Je voulais imprimer mon travail d'histoire pour l'école et... tout a prouté.
- Oui, effectivement, pour avoir caviardé... Pfft, je verrai cela à tête reposée. Aujourd'hui, je n'ai pas le temps de m'énerver sur ce bazar.

- Mais je dois rendre ce travail demain.  Sinon, je ramasse une bulle !
- Fallait t'y prendre plus tôt au lieu de te balader à vélo à longueur de journée en narguant les garçons.
- Mais... mais je comptais sur du matériel fiable.
- Fiable... fiable ! Tu ne sais même pas ce que ce terme signifie, pauvre moucheture. Bien. Que se passe-t-il là-dedans ? Delphine, l'imprimante, si tu l'as... je te massacre.

- Mais j'ai touché à rien. Je l'ai faite chauffer. J'ai entendu des trucs et des machins s'enclencher, puis paf, plus rien. Tu devrais ranger tes fils : on ne sait pas d'où ils viennent, ni où ils vont. Et ces noeuds partout : c'est d'un moche ! Putain, quel bordel !
- Quoi ?
- Houlala, j'ai rien dit...
- Oh, Delphine ? Qui a branché cette seconde fiche dans l'imprimante ? C'est toi ? Je t'avais dit de ne pas toucher à ça, p'tite sotte. Tu m'as déjà bousillé une imprimante et un clavier.
- Mais ce n'est pas vrai. Je ne sais pas moi. C'était comme ça.
Tous ces appareils et engins fonctionnent à condition de faire le contraire de ce qui est exigé par les importateurs. Il m'a fallu un certain temps pour en comprendre la raison : ils font traduire la notice du chinois en français par un Belge de souche et cela donne du petit nègre, forcément. Bon. Une fiche verte et une autre orange-noire. Je n'aime pas ce mélange "zwarte oranjeappel..."
- Delphine, retire la fiche orange-noire de l'imprimante.
- Tu es sûr que c'est celle-là qui...
- Non, justement.
- Papy, cela marche : elle imprime. Merci, je suis sauvée.
- Et oui...! Je suis le kobold du bidule en trop à éliminer. Bart De Wever et acolytes ont intérêt à bien se tenir !

- Pfft, Papy ! Vois pas le rapport...
- Moi si.

 

22:10 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.