30/01/2008

Il y a du monde...


Ne confiez jamais la clé de votre appartement à un membre de votre famille. A un ami sûr à la rigueur. Bref, ce conseil avisé, je ne le suis que depuis...
Le mercredi est une journée stratégique. L'après-midi, il n'y a pas école. J'ai choisi cette période pour faire quelques courses au centre commercial. Il fallait profiter autant que faire se peut des dernières soldes. Vers seize heures, j'avais acheté un beau pull, des paires de chaussettes, des pantoufles, des slips, chemisettes... Ma réserve était renouvelée jusqu'à l'année prochaine. J'étais content, à part la couleur des slips "caca d'oie". Mais c'était ça ou rien. Z'avaient dû récupérer un stock de l'armée...
Personne ne m'attendait.et j'en profitai pour me balader dans les galeries en quête d'une éventuelle bonne affaire. Puis, vers dix-sept heures, fatigué, je m'installai à une table d'un café et devant un lait russe fumant, je rêvai aux futures vacances et voyages que je ne ferais sans doute jamais. C'est alors que mon GSM se mit à vibrer :
- Allo oui. Bonjour Monsieur. Locataire du premier... Il y a beaucoup de bruit chez moi ? Vous avez été voir... Une bande de jeunes. La police ? Je rentre à l'instant.
Il entend des voix ce type ! A moins que... Delphine, ma petite-fille !
J'arrive à l'appartement. Deux "fliquettes" m'attendent.
- Bonjour Monsieur... Dupont. Vous êtes domicilié ici ?
- Ben oui. Entrez... C'est ouvert, paraît-il !
- Suite à une plainte pour tapage diurne, nous sommes venus constater. Mais les oiseaux s'étaient déjà envolés. Il n'y a pas eu effraction. Remarquez-vous des objets disparus ? Vérifiez.
- Non, à part le désordre, des tables et chaises déplacées, je ne distingue pas...
- A l'évidence, quelqu'un possède vos clefs. Vous ne percevez pas qui aurait pu ? Portez-vous plainte ?
- Non, pourquoi et contre qui ?
- Bien. Vous serez convoqué au commissariat pour la signature du procès verbal. Nous vous conseillons de persuader votre voisin de retirer sa plainte. Cela vous évitera des poursuites...
- Mais je n'étais pas là !
- Vous savez, nous... on fait notre boulot.
Didju, Delphine ! Je vais te la coller au mur. Je grimpe dans ma totoche et direction Brunehaut [1]. Ils vont m'entendre !
- Papa, qu'est-ce que tu viens faire ? Delphine ? Elle travaille dans sa chambre. Il est arrivé quelque chose ? Souhaites-tu que je l'appelle ?
- Naon. Où sont mes clés ?
- Ici, dans le tiroir. Mais qu'est-ce qu'il se passe ? Tu as un problème ?
- Naon. Jamais de problèmes ! Au revoir.
La chipie ! Elle a fait faire des doubles des clés. Milliardidju, je servais déjà de boîte à lettres. Maintenant, si ça se trouve, toute l'école entre chez moi sans frapper !


[1] Brunehaut : banlieue de Tournai.
 

09:28 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

a qui faire encore confiance les jeunes aujourd'hui ........?
allez tu as pu arranger avec ton voisin pour retirer sa plainte ..
bonne soirée

Écrit par : aramis-dingo | 31/01/2008

Bonjour, je passe te souhaiter un bon week-end tout doux pour toi, et surveilles bien la porte d'entrée.
Bisous.......
Badette

Écrit par : Badette | 01/02/2008

Les commentaires sont fermés.