21/01/2008

Chasteté.


Etre séparé ? Cela n'a rien d'exceptionnel. Chacun vit de son côté et assume ses propres emmerdes. Quoi d'anormal ? Et les autres, ceux qui observent l'évolution de votre nouvelle vie, de votre liberté retrouvée, de vos difficultés, de vos aspirations, de vos nouvelles fréquentations...  de quoi se mêlent-ils, milliardidju ?
- Tiens Delphine, quel emmouscaillement t'amène. Je te présente Fabienne...une amie. Non, tu ne la connais pas...Fabienne, Delphine... Delphine, Fabienne. Voilà, c'est fait.
Oups ! On pourrait m'avertir quand on vient chez moi ! Delphine détaille avec foultitude de mines l'anatomie voilée de ma visiteuse. Affectée, la chipie :
- Bonjour, Madame. Vous allez prendre. froid. Il ne fait pas torride dehors, vous savez.
- Ecoute Delphine, si Fabienne est habillée ainsi c'est parce que... Heu... sa douche est en panne : une grosse fuite. Oui, c'est ma sortie de bain. Et alors...?
- Ben... Maman te demande si tu n'as besoin de rien de particulier. Pourquoi me fusilles-tu du regard ? Je te dérange ? Qu'est-ce que je lui dis, moi ?
- Tu lui dis "nada." Au revoir Delphine !
- Mais je viens d'arriver...
- M'en fous.
Pfft ! Elle est partie contrariée, ma petite-fille. N'ont qu'à pas me l'envoyer à l'improviste. Connaissant ma Delphine, elle va aller raconter que j'héberge une femme nue chez moi, le téléphone arabe fera le reste. Ce qui donnera dans peu de temps : "notre père est devenu fou. Il entretient des femmes légères. Elles se promènent à poil dans son appartement et lui empruntent ses vêtements. Notre Pépé se lance dans la prostitution. Oui, Madame, à son âge ! Un véritable harem, sa demeure, paraît-il. Et que vont imaginer ses voisins ? Nous ne pouvons le laisser se détruire. Si cela se sait... Mon Dieu, qu'allons-nous faire ?"
Derrière mon dos, la famille éplorée explore, cherche, étudie, examine, délibère des solutions possibles.
Quelques jours plus tard...
Ding, dong. Qui c'est ? Encore une emmerdeuse...
- Bonjour. Qu'est-ce que vous voulez ? Me parler ? De quoi ? Qui êtes-vous ? Assistante sociale ? Aucun problème, moi. Ah, vous devez faire un rapport. C'est un sondage ?
- Puis-je entrer, Monsieur Dupont ?
- Oui, mais c'est un bordel chez moi. Ne faites pas attention...
- C'est une démarche officieuse à la demande de votre beau-fils. C'est un ami... Il s'inquiète de votre santé. Alors... il m'a demandé de vérifier si tout va bien et si vous n'avez besoin de rien.
- Z'avez de drôles de fréquentations, vous. Non, Madame, je me porte bien physiquement et mentalement. Ça vous con...vient ? Et vous ? Besoin de quelque chose ? Un peu d'exercice, peut-être ? Un extra vite fait ne vous inspire pas ? C'est le moment : suis dans une forme olympique, aujourd'hui. Vous partez déjà ? D'autres personnes à voir. Dites donc, vous ne vous embêtez pas... Mais pourquoi sortez-vous en courant ? Pas si vite... Attention à la... la maarche !

17:40 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Hello ! C'est ma semaine de congé,aussi j'ai un peu plus de temps pour faire un petit coucou a mes amis des blogs ! Bonne semaine et @ bientôt!

Écrit par : libra | 21/01/2008


C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. Didier Erasme
alors ce matin oublions la sagesse et ne pensons plus qu'a profiter de ce jour qui commence.
bonne journée.
bisous

Écrit par : caline | 22/01/2008

;)) Elle était mignonne au moins, l'assistante ? ;))

Meilleurs voeux :))

Écrit par : Ubu | 23/01/2008

Bonjour, c'est vrai il faut toujours faire attention aux marches, surtout à l'avant dernière, bien souvent on oublie qu'il y en a encore une après!!!!!!
Je ne boude pas du tout, c'est que pour l'instant je n'ai pas beaucoup le temps.
Je te souhaite une bonne fin de journée et bisous........
Badette

Écrit par : Badette | 23/01/2008

Bonsoir ne me dis pas que tes enfants s'inquiètent de savoir qui vit chez toi quand même . Tu es libre de tes fréquentations didjap

Bisous doux et à bientôt

Écrit par : eyes | 23/01/2008

Vert en hiver... Mais que voila un printemps prometteur. D'ici là installez un vidéo-phone, cela permet d'éliminer les indésirables et d'accueillir de jolie fleurs sans qu'elles aient de courant d'air à craindre...
Amicales salutations. Pat.

Écrit par : Mireille et Pat. | 24/01/2008

Mais oui... C'est le même Pat. si l'on excepte le fait qu'il ait rencontré...Mireille. Heureusement, il n'y a pas de Delphine,ni d'assistante sociale... de ce côté-ci de la Meuse.
Meilleures salutations dans l'attente de votre nouvelle aventure.

Écrit par : Mireille et Pat. | 24/01/2008

houlà! je lis de temps en temps, je laisse un com plus rarement mais là je me dis, il cherche à rencontrer quelqu'un mais descend les femmes en flamme!
je crois que la personne qu'on voudrait rencontrer n'existe pas. Il y a celle qui viendra (ou pas d'ailleurs) et de laquelle on s'accomodera parce que c'était le bon moment pour cette rencontre. Il n'y a pas de femme parfaite, discrète, délurée mais juste ce qu'il faut... et pas d'homme idéal non plus.
bon we, peut-être à bientôt!

Écrit par : mimi | 25/01/2008

AMUSES-TOI GRAND FOU... c'est bien malheureux de ne plus pouvoir faire ce que l'on veut chez soi.. pffffff.. Dictature familiale???
Passe un bon week-end.

Écrit par : Tricotine | 25/01/2008

Les commentaires sont fermés.