16/01/2008

Clubs de rencontre.


Les clubs de rencontre par contact direct ou par internet ? En dire du bien, en dire du mal ? Non. Chacun trouve son bien-être où et comme il peut. Il n'y a pas de chemins interdits.
Par curiosité... enfin presque, je me suis inscrit dans un club de rencontre sur internet. Au début, je croulais sous un tas de demandes de contact, de mails, d'éventuels rendez-vous... Oui, parmi vous Mesdames, il y des rapides : elles ont peut-être peur qu'on leur pique leur dernière trouvaille. Bref, je m'attendais à la faune habituelle : des délaissées par un compagnon volage, des déprimées par une rupture inattendue, des ménopausées, des caractérielles, des chasseresses impénitentes... Ajoutons les professionnelles de l'amour, pressées et empressées, facilement repérables. Bref, des gens qui, comme moi, cherchaient une âme soeur et plus... si affinités. Avec le temps qui passe, le délire du départ est retombé. Normal...
Ce genre de personnes, je l'ai trouvé mais ai aussi rencontré des personnes, paumées sur le moment par un accident de la vie, qui méritaient attention et suivi.
Je suis toujours en relation avec une dame d'octante ans bien sonnés, effacée et discrète, dont la culture et l'érudition me sidèrent. Un contact hasardeux, une erreur de manipulation m'a conduit à converser avec elle. Je ne le regrette pas. Elle m'en apprend tous les jours.
Oui, mais l'âme soeur, le miracle, la compagne idéale, en un mot l'amour, l'ai-je trouvé ? Je ne sais pas. Je l'ai cru quelques fois. Mais les déceptions en ce domaine sont à la hauteur des espérances. Si vous êtes élitiste, vos chances sont minces. Si vous êtes laxiste, vous serez déçu ou grugé. Comme dans tout, pointez le juste milieu : une gageure !
Et puis, il y a celles qui vous ont repéré, vous suivent discrètement, attendent, espèrent un signe. Elles y croient, elles vous veulent mais comment s'y prendre quand on est femme et timide de surcroît. Et vous, leur idéal, ne décelez pas leur angoisse de vous perdre avant même de vous avoir possédé. Elles se persuadent que vous n'avez aucun intérêt pour elles, elles s'imaginent inexistantes à vos yeux. Cependant, elles gardent furtivement le contact malgré tout. Vous ne trouverez pas immédiatement, parmi ces dernières, la soeur, l'amante, la confidente que vous recherchez mais c'est dans cette catégorie de femmes que résidera votre bonheur. Soyez patient et attentif. Ne le laissez pas s'échapper.
Si un jour vous vous lancez dans une telle aventure, dites-vous simplement : "prudence et vigilance, mon vieux ; tu joues avec le bonheur des autres et certains s'amuseront peut-être du tien ! Le jeu de l'amour est cruel."

07:03 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Hello Rhad,

Je ne suis pas étonnée de ce que tu nous racontes là.
Je m'y suis essayée aussi. Celà m'a très vite semblé caduc et insipide. Par contre je me suis fait UN ami. Depuis trois ans. Comme quoi hein !
Mais dis moi ; Tu te sens bien seul alors ? Si tu veux, comme je ne trouve pas de crêche, je cherche un(e) baby sitter pour ma chérie à naître ...
Je ne suis pas certaine que Delphine aurait ma totale confiance, par contre toi. Je suis sure que tu es mature et responsable !
;°)
Amicalement Cat

Écrit par : Cat | 18/01/2008

Les commentaires sont fermés.