27/12/2007

La taverne.


Que fait-on lorsque l'on se trouve dans une ville inconnue ? On cherche un endroit sympathique et rassurant. Je l'ai trouvé. Genre de vieille taverne discrète et calme, fréquentée par des couples, amis, relations d'affaires et quelques personnes seules qui y viennent lire leur gazette, observer leurs contemporains, rêver à je ne sais quel avenir. Je m'y sens bien, ai trouvé mon coin où l'on me fiche la paix. Les patrons ? Des quadragénaires "Vieille France" silencieux et effacés. Seule note d'érotisme : deux serveuses de trente ans en mini-jupe noire et en blouse blanche pudiquement échancrée qui vous accueillent et vous accordent un sourire timide. Eclairage indirect, musique douce ou classique dans une atmosphère feutrée. Le rêve ! Une ou deux fois par semaine, j'y passe quelques heures de pur bonheur. A quoi faire ? Rien.
Je commence à connaître les habitués : un vieux beau, des couples en partance ou de retour du cinéma ou du théâtre, une dame élégante, toujours seule, qui s'assoit à la table à côté de la mienne. Ajoutons quelques oiseaux de passage qui apportent une touche de couleur à l'ensemble. Joyeux mélange. Dans un endroit pareil, il ne se passe jamais rien. Que voulez-vous qu'il arrive ?
Un jour, la porte s'ouvrit sur un groupe de dames de tous âges, de vingt à soixante ans. Elles avaient apparemment décidé de s'intégrer à la faune de l'établissement. Le patron les observait d'un oeil critique. N'allaient-elles pas bouleverser le ronronnement de sa vie bien réglée ? Non. Elles s'assirent bien sagement à une table et discutèrent de choses et d'autres tout en jetant des coups d'oeil interessés sur les autres consommateurs. La pêche au gros était ouverte. Je fis part de mes réflexions à ma voisine qui m'accorda une attention soutenue. Moi qui pensais qu'elle m'ignorait superbement... A peine revenu de ma surprise, elle m'invita à dîner dans un petit restaurant de sa connaissance dont elle me vanta la cuisine raffinée.
Suis-je un homme différent mais la première question que je me posai fut d'ordre financier : ai-je les moyens de soutenir un repas dans un restaurant où la douloureuse risque de mettre mon maigre budget en difficulté ? Bah, me dis-je, fataliste, si tu ne tentes pas cette chance...
Elle était jolie et avait de la répartie. Elle m'avoua son attirance progressive pour ma personne. La réciproque était déjà vérifiée. Tous les sacrifices financiers et autres m'étaient alors permis.
Houlala, Jules, c'est formidable d'être ainsi reconnu mais cela va trop vite. Freine, mais freine, mon vieux ! Facile à dire... à faire cependant...
Depuis, dans notre antique bistrot, on nous appelle le couple mythique : on la voit, on me voit mais ensemble, on nous voit rarement. Sommes-nous définitivement liés ? Est- ce de l'amour ou une profonde amitié ? Que croire ? La patronne, fine psychologue, sous les yeux de son mari résigné, consulte nos horoscopes et imagine notre avenir dans les cartes.
Tous ont raison. Entre un homme et une femme qui se plaisent, le plus dur est de sauter le pas. Et comme chacun attend de l'autre la prise d'une telle décision... les nouveaux couples continuent à se faire et se défaire au fil des circonstances et du temps qui passe. Un jour, une nuit peut-être...

09:34 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Pouvons-nous? Penser que ces moments ne sont pas le fruit de votre seul imaginaire? Auquel cas nous vous adressons réelement nos voeux de sérénité, sinon nos simples félicitations sont adressées à l'artiste!.
Fidèles.. mais silencieusement vôtre depuis belle lurette!.

Écrit par : Mireille et Pat. | 28/12/2007

Bien le Bonjour ! Pour cette année qui va commencer dans quelques heures,je te souhaite ce qu'il y a de meilleur,a commencer par une santé a toutes épreuves,du bonheur en vrac et immodérément,de bons moments avec les gens que tu aimes... et je te souhaite bonne chance avec la dame qui peuple tes pensées... @ Bientôt !

Écrit par : libra | 31/12/2007

*** Voilà que 2007 s’éteint…

De nouveaux espoirs naissent à l’horizon de 2008

Que cette année bissextile t'offre un jour de plus de Joie,
de Bonheur,d’inspiration, et de Paix…

Gros bisous

Écrit par : baby | 31/12/2007

Meilleurs voeux ! "Se projeter" = faire des projets,
et mettre tout en oeuvre pour qu'ils puissent se réaliser...

Pour 2008,
je te souhaite
de pouvoir faire des projets,
et d'avoir l'énergie, le moral, l'environnement,
bref,
tout ce qui permettra à ces projets de se réaliser...

La vie est belle !

Écrit par : Béa | 31/12/2007

Les commentaires sont fermés.