06/11/2007

Adam/Eve.


Une amie d'un ami rapplique chez moi et me parle de Dieu, de la Création,  d'Adam et d'Eve, du soi-disant paradis... Le "meltingpot !" Elle se pose un tas de questions sur la condition humaine. Venant d'elle...?
- Dis Jules. Tu ne crois pas que Dieu aurait dû tester Adam puis Eve avant de les lancer sur le marché ?
- Comme tu y vas. Il ne s'agit pas d'un marché.
- Ce n'est pas la question. Ne détourne pas la conversation.
- Pour quoi faire ?
- Pour voir si l'accouplement fonctionnait bien, si rien ne risquait de se gripper, de s'abîmer, de se casser... C'est un minimum, non ?
- Dieu est parfait. Alors...
- Oui mais le fonctionnement est indépendant de la fabrication. A ce niveau-là, rien n'est sûr. Regarde tous ces divorces, tous ces crimes passionnels. Il doit y avoir un sérieux problème...
- Les hommes et les femmes n'ont qu'à faire attention. Mais où veux-tu en venir ? Je te sens fébrile. Tu es tombée sur un os ? Il y a eu des ratés. Cela se soigne... Tu ne veux tout de même pas me faire philosopher sur les qualités et carences divines ? Je te l'affirme tout de suite : je ne suis pas spécialiste.
- Non, je viens aux renseignements. Cela peut toujours servir.
- Tu es satisfaite ?
- Oui, mais alors fatiguée...!
A vrai dire, je le suis aussi. Ma copine se lève. Elle est prête certainement  à remettre son manteau et dégager. Non, elle file vers ma chambre...
- Hé, Sylvie, où cours-tu ?
- Dormir, tiens. C'te question !
- Mais c'est mon lit !
- Il est assez grand, non ? Je prends une douche et au dodo.
 Pas le temps de réagir. Elle me ferme la porte de la salle de bains au nez. Déjà vingt minutes... Qu'est-ce qu'elle fout ? Oups, la voilà qui ressort à poil et se dirige tout droit vers mon lit et s'y glisse langoureusement..
- Mais c'est mon lit !
- Tu l'as déjà dit. Bonsoir. C'est quand tu veux...
- Mais je dors où  ? Tu es dans mon lit.
- Tu vois, c'est cela qui cloche. IL  (L'Autre) nous a collé un tas de contraintes psychologiques. Fais pas ci, fais pas ça, tu ne peux pas, tu dois, rappelent Ses représentants successifs sur Terre... que nous en avons perdu le vrai sens de l'amour. C'est simple, pourtant !
- Si tu le dis...
C'est vrai, à la voir se languir ainsi, elle respire l'amour. Je devrais être en forme et je me sens tout flagada. Comme je la connais, si je n'y vais pas, elle va râler et si j'y vais, elle va m'achever.
Pas encore aujourd'hui qu'il faudra me suggérer de nouvelles prouesses !

19:54 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

je viens te souhaiter une bonne semaine. j'aime bien ton humour.

Écrit par : rita | 07/11/2007

Les commentaires sont fermés.