31/10/2007

L'équilibriste.


Hier, j'ai reçu de l'aide des nouveaux proprios. Ils sont pressés de me voir partir. Je les comprends. Nous avons passé la journée à emballer, nettoyer, chipoter, mesurer, beaucoup discuter... Bref, au soir, j'étais vidé.
Nelson a entamé des travaux d'approche avec sa nouvelle maîtresse. Il ne s'en tire pas mal, le salaud ! Il me nargue, me tient pour un pauvre typre, un minable. Lui, il reste dans la grande maison. Pas question de déménager. Son choix est pris.
S'il en a décidé ainsi... Bonne chance, mon vieux complice.
Alors, pour lui montrer son agilité, à sa nouvelle patronne adorée,  il gambade, fait des pirouettes, saute d'un carton à l'autre... Une caresse en guise de remerciements ? Mais bien sûr, Madame. Pour ce faire, il saute sur la poubelle afin d'atteindre la table de cuisine. Ce qu'il n'avait pas observé, cet imbécile :  le couvercle du réservoir avait été retiré et la poubelle plastique pleine en avait été enlevée. Et voilà mon Nelson qui mouline des pattes au-dessus du container et, sous l'effet de la gravité, s'écrase au fond du bidule. Pauvre minou. N'atteindra jamais la table de cuisine ! Cet enfoiré s'imagine qu'il existe une sortie au fond, fait un chahut indescriptible en miaulant de surcroît, bascule enfin le bac et en sort penaud. Il se demande qui lui a mijoté ce coup-là.
Je suis plié en deux et ris de bon coeur.
Sous l'oeil ahuri de ses nouveaux protecteurs :
- C'est dégueulasse. Tu l'as fait exprès.
- Mais noon !
- Jules, vieille canaille, tu me le paieras...
- Mais Monsieur Dupont, votre chat... il parle ?
- Ben oui, Madame. Dommage que ce soit un matou : il ne cause que lorsqu'il il est très content ou fâché et encore... pas à n'importe qui !

08:01 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

QUOI ? Lucienne et Jules c'est fini ?
Une bombe dans mon jardin enchanté 8 Le SEUL vieux couple (mi-vieux ?) de mes 'connaissances' qui ne se soit pas encore étripé.
je reste quoi ? ... Deux p'tits mois sans venir vous rendre visite. Et maintenant c'est à votre couple que je rend un dernier hommage ? Voilà toutes mes illusions sur la vie à deux, en lambeaux. Un bien triste jour pour l'humanité, moi j'vous l'dit !

Écrit par : Cat | 31/10/2007

Les commentaires sont fermés.