30/10/2007

Rencontres.


J'en ai rencontré des femmes, petites, grandes, minces, fortes, jolies, moches, nymphomanes, jalouses, sado-maso, sympathiques, gentilles, acariâtres... De tout un peu. J'en ai aimé quelques-unes et toutes m'ont largué à plus ou moins brève échéance. Sauf une qui n'avait pas eu le temps de réfléchir assez longtemps. Ce qu'on peut faire comme conneries sur un coup de tête !
Aujourd'hui, je me retrouve seul. A l'époque, se taper, comme disent les jeunes, une nana n'était pas de tout repos. A l'affût, vous rentriez systématiquement bredouille. Seule la chasse à courre avait quelque chance de succès et... il fallait courir vite ! Comme une course de spermatos : beaucoup de participants, un seul élu. Les femmes de ma génération ont gardé cette funeste mentalité et je me vois obligé de ratisser plus jeune, avec le risque de prendre un rateau ou deux, ou...
Les habitudes ont complètement changé. Avant on courait derrière une fille. Maintenant, elles vous courent après. Vous étiez chasseur, vous devenez gibier. C'est moins fatigant mais tout aussi aléatoire.
Ne nous plaignons pas : ça mord peu... mais ça mord.
Et la question que vous lui posiez jadis, c'est elle qui vous la dicte à présent, sans ambiguité : vos  intentions ? J'en sais foutre rien, moi !
Vous n'avez pas intérêt à traîner la jambe, elle a un un tas de trains à prendre avec d'autres soupirants. Alors, c'est oui ou non et surtout pas peut-être. Il faut savoir ce que vous voulez ! Pour enfoncer le clou, elle y va au chantage :
- Et soyons clairs : un contrat ou rien.
- Mais...
- Tu assumes tes responsabilités. Si tu m'envisages comme roue de secours... ton réveil sera pénible.. Crois-moi !
- Mais...
- C'est la panique ? Tu as peur de t'engager parce que je suis divorcée, j'ai des enfants, ma mère est encore en vie...
- Mais...
- Ne discute pas. J'ai pris rendez-vous chez le notaire. Sois à l'heure !
Et le piège s'est refermé. Vous aspiriez à une liberté surveillée, on vous assigne à résidence.
Et inutile de demander une remise de peine... Votre future belle-mère vous adore.

08:47 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

BRAVO quelle santé, mais dis-moi pour ajouter à ton palmarès, tu n'indiques pas la couleur des yeux, des cheveux ni de la peau !!!!!
Bonne journée et bisous......

Écrit par : Badette | 30/10/2007

Oups ! Jalouse ?
Bisous.

Écrit par : rhadamanthe | 30/10/2007

Les commentaires sont fermés.