28/10/2007

La Toussaint.


Drôle de semaine. Jeudi, on fête les saints, tous, même les oubliés et les faux [Jeanne d'Arc, Louis IX, Leterme (?)...] et le lendemain, nous honorons les morts. Nous allons rencontrer un tas d'individus avec une mine d'enterrement. Je les comprends. Au prix où sont les chrysanthèmes ! Quant aux fleuristes, ils se frottent les mains et écoutent le doux teintement de leur tiroir-caisse. Pourvu qu'il ne gèle pas. Dans les grandes surfaces, on ne trouve plus de petits rateaux et pelles à main, de fongicides et anti-herbes. A quand l'interdiction des cimetières pour cause de pollution grave ? Ils seraient contents, nos trépassés : la paix, enfin !
Mais pourquoi les vivants, morts en puissance, courent-ils en ce lieu de quiétude spécialement ces jours-ci ? Parce que c'est une fête. Une fête ? Tu parles...
Soyons tolérants. Si cela leur fait plaisir...
- Jules, tu te souviens de la mère Albertine ?
- Vaguement.
- Tu sais de quoi elle est morte ?
- De vieillesse, je présume. Elle portait ses quatre-vingts ans. Non ?
- Oui, mais bon pied, bon oeil. Elle est décédée d'une pneumonie foudroyante attrapée au cimetière, à la Toussaint de l'année passée.
- Et alors ?
- Alors... rien.

10:43 Écrit par Rhadamanthe dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

comme quoi... :-)

Écrit par : paikanne | 28/10/2007

Alors Albertine, elle n'avait que 80 ans ?.
C'est vrai que sur le coup, je croyais qu'il s'agisait de la bibliothèque nationale!!
Je te remercie de ton passage sur mon blog, et te souhaite une bonne fin de soirée.
Bisous.......

Écrit par : Badette | 28/10/2007

Hein !!!! Comment ça un coup de griffe de Nelson....
et tu ne me défendrais même pas... Tu me laisserais attaquer par ton greffier... sans broncher... moi une faible femme...
Il n'y a plus de chevalier servant... quelle époque vivons nous....... pfffffff

Écrit par : Tricotine | 28/10/2007

Les commentaires sont fermés.